Houston

Le Texas, un état méconnu

Loin du folklore et de l’image rurale qu’on lui prête volontiers, le Texas représente le deuxième état le plus peuplé des Etats-Unis (derrière la Californie) avec une croissance démographique exponentielle (1,43% en 2017), et se classerait 10ème économie mondiale s’il était indépendant. Fortement ancré dans l’industrie pétrolière à partir des années 1900, l’état a su diversifier ses activités après la guerre, dans les secteurs de l’aérospatial, de la défense ou des énergies renouvelables (1èr producteur d’électricité éolienne aux Etats-Unis ; Georgetown est l’une des premières villes à 100% alimentée par l’éolien dans le monde). Avec 23 milliards de dollars d’exportation en 2017 (2nd rang national), et 51 entreprises dans le top Fortune 500, le Texas est désormais l’un des acteurs de premier plan de la Sun Belt, avoisinant le Canada ou la Corée du Sud en termes de PIB.
L’état accueille également l’un des systèmes universitaires les plus innovants au monde (University of Texas System – dans le top 10 mondial selon une étude Reuters de 2018), disposant de 14 campus et centres de recherche dans la plupart des grandes villes (Austin, Dallas, El Paso, San Antonio…). A Houston, l’université de Rice, véritable pépite académique dans les domaines des nanomatériaux et des biotechs, se classe 16ème université du pays. L’état comptabilisait à lui seul 5,25 milliards de dollars d’investissement pour la recherche académique en 2016.
Le faible coût de la vie, des taxes parmi les plus basses du pays et les grandes étendues sont les ingrédients faisant du Lone Star State La terre d’accueil aux Etats-Unis (3ème état le plus business-friendly selon un classement Forbes).

La ville de Houston : les énergies et le médical

Houston est la quatrième ville du pays, tant en population qu’en superficie. Elle est reconnue depuis longtemps comme capitale mondiale de l’industrie pétrolière et gazière avec des groupes comme Chevron, Exxon, Total, Engie, Air Liquide ou Schlumberger, et place le secteur dans le giron de l’innovation avec des sujets tels que la robotique, les biocarburants, les technologies de l’hydrogène, mais aussi l’informatique et la gestion des données (big data, machine learning).
Houston héberge également le Texas Medical Center, plus grand centre médical au monde dénombrant 10 millions de patients à l’année pour une opération toutes les 3min. Il est le vecteur de nombreuses avancées médicales, de la première transplantation d’un cœur artificiel en 1969 au dernier prix Nobel de médecine 2018.
La présence d’incubateurs (TMCx, Johnson&Johnson, Station Houston, The Cannon) et de structures favorisant la connections entre différentes institutions (Houston Exponential, the Ion, TMC3) témoignent de l’émergence d’un véritable potentiel d’innovation et de recherche dans les secteurs de l’énergie et du médical à Houston.

Austin : une mini « Silicon Valley »

A quelques heures de Houston se trouve Austin, la capitale de l’état. Surnommée Silicon Hills, elle fait figure de concurrente directe à la Silicon Valley et abrite de nombreux géants de l’électronique, à commencer par IBM, Dell, Freescale et Oracle. L’investissement d’un milliard de dollars par Apple pour construire un campus de recherche dédié à la R&D devrait attirer près de 15 000 employés et impulser un regain d’activité à la ville.
Austin représente la plus grosse concentration de startup du digital au Texas (179 pour 100 000 habitants, soit 141% du ratio national) et l’un des écosystèmes émergents le plus innovant du pays. Pas moins de 15% de sa population travaille dans l’informatique et l’électronique, et le ratio de publication de brevets par habitants est l’un des plus élevés du pays (en troisième position derrière San Francisco et la Bay Area).

Twitter @Netva_fr